Actions

 Langue:
 Flux RSS:

Les lignes de nazca


Les lignes de nazca

A quoi ont bien pu servir ces lignes?

Petit zoom sur une des énigmes les plus embarrassantes de l'archéologie

Introduction

Découvertes 1926 au Pérou, entre l'océan pacifique et les Andes, les lignes de Nazca, plus précisement appellées géoglyphes sont de grandes figures tracées sur le sol, s'étendant sur plus de 500km carrés.

Ces figures, de plusieurs kilomètres de long sont tracées dans le désert, à 400 Km au sud de Lima.

Elles représentent une des grandes énigmes de l'archéologie en raison de leur quantité, de leur nature, de leur taille, de leur continuité, ...

Les lignes

Les Nazcas ont déssiné ces lignes en otant des cailloux que l'oxyde de fer avait coloré en gris. Cela a permis de faire apparaître un sol gypseux plus clair (les contours des images). Ces lignes ont été faites entre -300 et 800.

Ces lignes ont la forme de singes, d'oiseaux-mouches et de condors ou de spirales et d'ellipses imbriquées. Ces dessins franchissent les ravins, escaladent les collines sans que leur forme ni la rectitude apparente des lignes en soient affectées, pour représentee les divinités animales du panthéon religieux des Nazcas.

Il semblerait que ces lignes soient une voie de communication, vers les dieux.

Les Nazcas ont également tracé des centaines de flèches au sol dans toute cette région. L'ordre est aléatoire et certaines flè,ches font plusieurs centaines de mètres de long.

Découverte

L'archéologue Paul Kosok fût le premier à découvrir ces lignes, en survolant la région avec un petit avion.

L'enigme

Comment réaliser ces immenses dessins, qui ne sont observables que du ciel, et surtout dans quel but? Que signifient les "pistes d'atterrissage" parfois longues de plusieurs kilomètres ? Les hypothèses les plus diverses ont été avancées (pistes pour extra-terrestres, ...). Les plus plausibles restent celles qui lient les fameux dessins à la position des étoiles, ce qui ferait des lignes et autres représentations une sorte de calendrier des activités agricoles. Mais rien n'est prouvé à ce jour.

Le plus fascinant tient dans le fait que ces dessins ne sont pas visible du sol. Ils ne peuvent être observé et apprécié qu'à partir d'une certaine altitude. Pourquoi, ou pour qui, les indiens Nasca ont réalisé ces tracés puisqu'on ne peux les apprécier que de très haut? Bien nombreux sont ceux qui ont émis des hypothèses sur la signification de ces tracés.

Maria Reiche

Maria Reiche (1903-1998), passera 40 ans de sa vie à les étudier, émerveillée par la perfection et l'exactitude de ce "document" historique. Arrivant au Pérou à 29 ans, elle rencontra le Dr Paul Kosok qui l'entraina dans le désert péruvien, lui faisant découvrir les étranges tracés.
C'est grâce à son travail acharné que les lignes sont devenues patrimoine culturel de l'humanité et ont ainsi pu être protégées des saccages.
Ses recherches, vont révéler de nouveaux dessins et tenter d'établir un modèle de mesure. Ascension du soleil, solstice ou localisation d'étoiles, les lignes pouvaient être utilisées comme une sorte de calendrier qui ne se limiterait pas à reproduire les circonstances célestes, mais possederaient un usage pratique au quotidien (festivités, récoltes, ...).

"Les êtres qui y ont vécu, il y a bien longtemps, ont laissé un document unique qui, je crois, représente un chapitre essentiel de l'évolution de l'esprit humain. Et il n'existe rien de semblable ailleurs dans le monde"

Maria Reiche

Elle mourut le 8 juin 1998 laissant derrière elle un travail inachevé auquel elle avait consacrée toute sa vie sans pouvoir arriver à résoudre complètement ce mystère archéologique.

"Jusqu'à la dernière minute de mon existence, ma vie sera pour Nasca. Ce temps sera peu pour étudier cette merveille nichée au sein des plaines Péruviennes. C'est ici que je mourrai."

Maria Reiche

Autres théories

  • En 1975, Jim Woodman et Julian Nott décident de tenter de fabriquer un ballon à air chaud avec les moyens de l'époque. Les scientifiques connaissent parfaitement la constitution des bandes de toiles et des cordes. Les deux aventuriers décidèrent de réaliser leur ballon avec les mêmes méthodes de fabrications que les Indiens Nazcas. Ils purent élever le ballon à 90m, mais il s'&eaucte;crasa. Il s'agissait de démontrer que les Indiens Nazca auraient pu se servir de cette méthode et créer des ballons pour superviser le tracé des lignes des différentes figures.

  • Des chercheurs de l'Université du Massachusetts pensent que ces lignes servaient de repère pour localiser les sources d'eau potables, rares dans le désert. Elles suivraient, des failles sismiques dans lesquelles circule les eaux souterraines. Le long d'une des lignes, un chercheur a trouvé plus d'une douzaine de puits. En creusant davantage, les chercheurs ont constaté dans au moins cinq régions une forte corrélation entre la présence de sources souterraines et les fameuses lignes.

  • L'écrivain et explorateur Erik Von Daniken tend à penser que l'ensemble des figures géométriques (bandes et trapèzes) serait des pistes d'attérissages pour des vaisseaux spatiaux ou qu'elles serviraient de sources de communication avec les extraterrestres. Malheureusement, cette hypothèse ne repose que sur une intuition et ne résiste pas à une étude succinte, aucune des traces d'attérrissage qu'auraient immanquablement laissé les vaisseaux n'a été retrouvée.

Retour